• JNTIL

Que restera-t-il de nous ?

Par Marie-Jo Cormier


Dans 10 ans, à la fin de la pandémie de la COVID-19, parce qu’elle aura bel et bien une fin. On le sait tous que nous vivons une crise qui passera à l’histoire, qu’on parlera de ce que nous avons vécu dans les livres et les salles de classe dans quelques années. Mais comment nous en sortirons-nous ? Grandis ? Qu’aurons-nous appris ?


Il n’y a pas si longtemps, on nous parlait des années 2000 comme de la « Société des loisirs ». Une époque où les gens travailleraient moins, où on aurait plus de temps libre. Et qui dit plus de temps libre, dit plus de loisir. Est-ce vraiment le cas ? Nous avons effectivement la technologie pour nous faciliter la vie davantage chaque jour. Pourtant, on court toujours plus après le temps. Le temps qu’on passe devant des écrans plutôt que de socialiser entre nous. On consomme sans cesse, sans réfléchir et on oublie souvent ce qui est le plus important : l'humain est un être sociable.

Plus que jamais on voudrait voir notre monde, assister à un spectacle, voyager, participer à un festival. Aurait-il fallu une pandémie pour nous le rappeler ? Pour nous ramener à l’essentiel ? Si c’est le cas, souvenons-nous en quand tout cela sera derrière nous. Pour nous, pour nos enfants, pour nos amis, pour nos voisins.


Parce que, oui, quand la COVID-19 sera derrière nous, les techniciens d’intervention en loisir, les bénévoles et toutes les personnes qui travaillent dans le divertissement seront là, bien présents, pour permettre à l’humain de faire ce qu’il fait de mieux : socialiser. Équipés de leur imagination débordante, ils seront prêts à faire vivre des expériences inoubliables. Dans les moindres détails, ils planifieront les événements et les activités auxquelles vous prendrez part, parce que plus que jamais ils seront heureux de distribuer du bonheur. Et encore plus, ils le feront dans le souci de l’environnement. Assurons-nous d’être au rendez-vous afin de les soutenir après cet arrêt obligé. D’ici là, profitons de cette pause obligatoire pour nous questionner et nous recentrer sur l’essentiel. Après tout, nous passons à l’histoire !

« Une crise est simplement l’occasion d’être exceptionnel. Alors, soyons exceptionnels » - Peter Simons, propriétaire des boutiques Simons.

Il temps de nous positionner sur notre avenir en tant qu’être humain et en tant que professionnel. Quel avenir souhaitons-nous pour notre merveilleux, mais jeune métier ? Saisissons l’occasion de faire valoir notre travail, notre expertise et nos connaissances auprès de nos supérieurs, de nos collègues issus d’autres milieux, auprès de la population et auprès des instances politiques. Appuyons nos associations qui s’efforcent de nous représenter. Impliquons-nous ! Nous sommes les mieux placés pour faire reconnaître ce que nous réalisons au quotidien. Profitons du moment où tous déplorent la diminution des activités pour leur en faire réaliser la pleine valeur.


  • Facebook JNTIL

Tous droits réservés Journée nationale des techniciens d'intervention en loisir 2019-2021