• JNTIL

Moins de "broue" dans le toupet grâce aux surveillants!

Par Sébastien Tremblay


Entrer dans un premier poste de technicien d'intervention en loisir, ce n’est pas de la tarte, surtout dans le milieu scolaire où tous les dossiers commencent en même temps! C’est impossible d’y arriver seul. Dans ce texte, je veux rendre hommage à une équipe d’employés dévoués qui facilitent mon quotidien.

Cela fait plus d’un mois que je suis entré en fonction à l’École secondaire Cavelier-De LaSalle. Je me dis souvent que j’ai l’impression de ne rien accomplir. Pourtant, je n’arrête jamais!


En début d’année scolaire, c’est le lancement de la grande majorité des activités de loisir. C’est beaucoup d’organisation, de promotion, d’élaboration de concepts et de coordination, autant avec les adultes qui sont responsables de ces activités qu’avec les élèves intéressés à embarquer dans l’offre de loisir qui leur est proposée.


Dans une école de plus de 2000 élèves et dans un contexte où le gouvernement nous a offert une enveloppe substantielle pour développer une immense offre d’activités parascolaires gratuites, disons que mes cheveux frisent de plus en plus tant j’ai de la "broue" dans le toupet!


Heureusement, nous avons un comité de la vie étudiante très fort, avec plusieurs intervenants. C’est du jamais vu à Cavelier! Nous avons notamment organisé une première foire des activités parascolaires durant laquelle les élèves pouvaient s’inscrire à une vingtaine d’activités.


Aujourd’hui, j’ai envie de vous présenter une équipe d’employés essentiels au bon déroulement d’une journée dans une école secondaire : les surveillants d’élèves!

Dans mes souvenirs d’adolescence, les surveillants étaient seulement présents sur l’heure du dîner et s’assuraient que notre nourriture ne soit pas projetée à travers la cafétéria…


Désormais, c’est bien plus que cela! Les surveillants d’élèves à Cavelier sont au nombre de six; sont présents toute la journée et effectuent de nombreuses tâches. Oui, il y a de la sécurité et de la discipline, mais les surveillants sont aussi :

  1. les gestionnaires des retards des élèves;

  2. les premiers intervenants contactés lorsqu’il y a une problématique avec un étudiant;

  3. les premiers à aider les élèves à se retrouver dans l’école, à ouvrir leurs cadenas, etc.;

  4. une présence rassurante en qui les jeunes peuvent avoir confiance.

Pour moi, ils sont des collaborateurs de premier ordre. Il ne se passe pas deux heures sans que j’aie eu des interactions avec eux. Si c’est une mine d’information pour les élèves, c’en est une pour moi aussi!


Voici quelques mots sur chacun des membres de cette charmante équipe qui m’aide à assurer la tenue des activités de loisir.


Éric : Il voulait montrer son arrière-train à la caméra pour la photo de groupe… Ça vous donne une idée de qui est ce pince-sans-rire qui entraîne l’équipe féminine de flag-football de l’école. Il est conciliant au point d’écourter ses entraînements afin de donner un lift à une de ses joueuses afin qu’elle n’arrive pas en retard au travail.


Sonia : Elle est définitivement au service des élèves, elle veut leur bien et s’assure de se faire comprendre auprès d’eux quand il y a des consignes à faire respecter. Les sportifs qui attendent leur entrainement ainsi que les élèves en retenue savent qu’ils sont en sécurité et qu’ils doivent rester tranquilles avec Sonia s’ils veulent voir son beau sourire.


Sébastien : On le reconnait à sa barbe. On l’entend même s’il est à l’autre bout du corridor, très souvent parce qu’il rit… Constamment à se moquer gentiment des élèves, Sébastien est celui qui fait sortir les élèves lorsque les activités de loisir de la fin de journée se terminent. Disons qu’il sait éteindre les feux…


Josée : Elle est toujours prête à sauter dans le tas pour battre les élèves elle-même! (je ne sais pas… ) Oups, je veux dire qu’elle est toujours prête à sauter dans la mêlée pour empêcher les élèves de se battre! Heureusement, nos élèves sont sages et Josée n’a pas à utiliser de prise de lutte pour maîtriser de grands gaillards…


Gabriel : Le plus beau membre de l’équipe (selon lui-même), il se démarque par son sourire qui le fait avoir l’air sage (mais l’est-il vraiment?). Gabriel n’a peur de rien. La preuve : il entraîne l’équipe de badminton de l’école et est même allé passer une fin de semaine à Québec pour accompagner ses élèves dans un tournoi.


Doreen : Avant que la foire des parascolaires débute, j’ai dit à Doreen : « j’espère que tu es prête à avoir 80 inscriptions pour ton atelier de cuisine ». Sa réaction a été « ben non, il n’y aura jamais autant d’élèves intéressés ». Doreen, Doreen, Doreen… Ne jamais sous-estimer le pouvoir de la nourriture chez les adolescents!


Bref, l’équipe de surveillants est impliquée dans la vie quotidienne d’une tonne de manières. Ils ont le « toute autre tâche connexe » aussi large que celui du technicien d'intervention en loisir! Et vous, dans vos milieux, est-ce qu’il y a des employés qui accomplissent davantage que leur travail initial? Qui sont les ressources inestimables dans le cadre de vos fonctions?

0 vue
  • Facebook JNTIL

Tous droits réservés Journée nationale des techniciens d'intervention en loisir 2019-2021